Incipit

Publié le par Antoine Chainas

Voici quelques collaborations ponctuelles en vrac :

 Mars 2008, H.S littérature de Technikart :
Une nouvelle sur le commissaire Moulin revu et corrigé façon Francis Bacon du pauvre - un truc qui s'appelle Dilatation et qui commence comme ça :
"Le sang reflue à l'épiphyse. La peau, autour de l'articulation, devient blanche comme un cadavre..."

Juillet 2008, Page des Libraires :

Une déclaration d'amour très destroy au très destroy Bukowski. Un truc qui s'appelle fort opportunément Mémoires d'un Vieux Dégueulasse et qui commence comme ça :
"Lire Bukowski, c'est rendre un hommage impossible. A la baise. A la déchéance du corps..."

Août 2008, H.S Technikart, série télé.
Une autre nouvelle qui associe la mort du père aux Feux de l'Amour (le soap). L'intervention, à mon sens, détonne avec le reste du magazine. Pour le pire ou le meilleur. Un truc qui n'a pas de titre et qui commence comme ça :
"Mon père avait jamais voulu aller à l'hôpital. Il savait, bien entendu, qu'il ne survivrait pas et voulait mourir chez lui, entouré des siens..."

Publié dans nouvelle-poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article