Aussi bref qu'un fix

Publié le par Antoine Chainas

Une chronique d'un grand roman POOONK oublié et ressuscité par les indispensables éditions Moisson Rouge est disponible ici.

 

Publié dans polar

Commenter cet article

Judith Vernant 28/11/2008 15:34

Je viens de déj avec le vieux punk, il est tout content qu'on cause de lui (ces bestiaux, ça a leur fierté) et qu'on le botte le cul pour qu'il bosse. Lui ai transmis tes féloches à la bourre. Moi aussi j'étais à peine née, ça m'a pas empêchée de le publier...

Antoine Chainas 30/11/2008 10:00



Hé, tu sais ce qu'on dit : la valeur n'attend pas... Bravo encore, donc.


Amitiés.


Antoine.



judith vernant 28/11/2008 00:47

Wow, toute émue de lire du bien de notre petite maison, et de ce texte auquel je tiens particulièrement (je déjeune avec le vieux punk demain!)... Merci Antoine, on va s'efforcer de continuer à publier de l'hors commerce.
Amitiés vives,
J.

Antoine Chainas 28/11/2008 09:31



You're welcome, chère Judith.


Adresse mes félicitations (d'accord, avec trente ans de retard, mais j'ai une excuse, j'étais à peine né) au vieux punk pour son livre fulgurant. Et puis oui, il faut continuer à publier du non
commercial, mais pour en avoir la possibilité, il faut aussi publier du commercial. Une balance comme une autre. Le tout est de garder un pied de chaque côté de la tombe pour pas chuter dedans
;).


Amitiés.


Antoine.



ANO 27/11/2008 21:24

SUPER BOUQUIN MERCI DU TUYAU !

Antoine Chainas 28/11/2008 09:38



De rien, Ano.


Le bouquin est super, oui, d'où la chronique... Content qu'elle t'ait interpellé, comme on dit dans les milieux autorisés ;).


A bientôt.


Antoine.