Février 2009 : ils arrivent

Publié le par Antoine Chainas

La collection Interstices, chez Calmann-Levy, dirigée par le brillant Sébastien Guillot, n'en finit plus son travail de repêchage salutaire (Christopher Moore, abandonné par la Série Noire), d'exhumation d'oeuvres transversales et inclassables (Battle Royale, de Takami Koushun, Les Mille et Une Vies/Guerres de Billy Milligan, de Daniel Keyes, Lilliputia, de Xavier Mauméjean..), et de traductions d'oeuvres cultes, attendues comme le messie ou la fin du monde : en témoignent La Voix du Feu, d'Alan Moore, édité l'année dernière ou bien, en février prochain, la parution d'un diptyque hallucinant, hilarant, objet d'une adoration sans borne de la part d'une poignée d'activistes déviants qui s'organisent comme des groupes de guérilla urbaine pour propager la bonne nouvelle en nos franchouillardes contrées.
Ma tirelire étant rarement pleine, il n'arrive pas souvent que je la casse. Mais là, papa Noël, si tu m'entends... Ou mieux et plus pragmatique, Sébastien, si tu me lis...











Max Brooks est le fils de Mel. Au moment de leur parution outre-atlantique (respectivement 2003 et 2006), les deux opus dont il est l'auteur firent beaucoup de bruit. Un bruit qui s'est amplifié, transmis de passionné en passionné, à tel point qu'aujourd'hui, alors que Guide de Survie en Territoire Zombie (faux manuel, dans la parfaite lignée des survival books) et World War Z (vrai pamphlet social et faux document oral hérité des travaux de Studs Terkel - La Bonne Guerre et Working - et dont récemment on a pu lire un autre exemple tout aussi concluant dans la forme avec Peste, de Palahniuk)  arrivent sous nos latitudes, ils ont déjà le statut de classiques indispensables de la zombe attitude et au-delà. Forcément bienvenues, ces parutions relèvent de l'opération de santé publique dans un paysage éditorial - à quelques exceptions près dont nous parlons régulièrement - de plus en plus restreint, de plus en plus ciblé, de plus en plus optimal : en un mot de plus en plus hygiénique.

Commenter cet article

Antoine Chainas 15/02/2009 17:14

Bien d'accord avec toi, Régis. Les visuels de Néjib Belhadj Kacem, sur le long terme, contribuent à forger et renforcer l'identité singulière d'Interstices au sein du paysage éditorial français. Inclassable et foutrement intéressant. Vraiment.
Amitiés.
Antoine.

regis 15/02/2009 12:09

et les couvertures sont toujours aussi sublimes!

ThomZ 24/12/2008 08:13

Ha Max Brooks qui sort en français. Ca me rassure, je n'aurais pas à le traduire comme ça ! Mais c'est une bonne nouvelle.
On avait parlé de World War Z ici (au risque de faire un peu de pub http://acountryforoldmen.blogspot.com/search/label/Max%20Brooks

Bien à vous.
Par ailleurs la préprod d'une adaptation ciné de WWZ est en cours et il paraitrait même ue le script serait en béton.

Antoine Chainas 25/12/2008 20:13


Salut ThomZ,
Très bien ton article sur Maxou (j'aime bien l'appeler comme ça, c'est plus affectueux). Et très instructif. Ceci dit, une adaptation cinématographique me laisse un peu perplexe. M'enfin faut voir,
comme dirait l'autre.
Amitiés.
Antoine.


Fabien 13/12/2008 13:11

Bon... En février 2009, un achat est déjà prévu!!!

Antoine Chainas 13/12/2008 13:06

@Fabien : Cédons à la pulsion d'achat : Max Brooks le vaut bien :). Et au fait, sache que je ne t'oublie pas : tu devrais avoir de mes nouvelles bientôt. Amitiés.
@ Michel : Entièrement d'accord. Mettre à la disposition du lectorat de telles oeuvres est un fait rare. Profitons-en. Amicalement.
@Judith : mille mercis encore une fois, chère amie. Toi seule sais comprendre dans quel état d'indigence l'homme de lettres se trouve parfois :). A très bientôt.
@Sébastien : Je n'ai pas besoin de répéter tout le bien que je pense de votre collection... Mais je le répète quand même : félicitations et vraiment, il faut continuer ainsi. Les lecteurs vous disent merci. A bientôt.