Chroniques Marignac : une nébuleuse

Publié le par Antoine Chainas

Par ici, on aime beaucoup le blog que Thierry Marignac tient depuis un bon moment : foutraque, engagé, enragé, underground et définitivement littéraire. Régulièrement, l'écrivain-traducteur laisse une petite place au chaud dans ses colonnes à l'intention des auteurs à la recherche d'un hébergement d'urgence. Jugez un peu : Kriss Vilà, Carl Watson, Jérôme Leroy, Kira Sapguir, Alfred Dogbé, Limonov... Autant de noms prestigieux et rares qui collaborent plus ou moins régulièrement et avec une énergie communicative à ce blog unique - en tout cas à mon sens. Au fil du temps - c'est là le tour de force -, une sorte de nébuleuse se crée : entre émulation et indépendance inflexible. Aujourd'hui, c'est moi qui m'y colle. Et avec quel plaisir !  Vous pouvez donc lire dès à présent, si le coeur vous en dit, une petite nouvelle intitulée Variable d'Ajustement. Pour savoir de quoi ça parle (la photo est-elle un indice ? Hum...), c'est ici.
Bonne lecture.

P.S : Le dernier roman de Thierry Marignac - Renegade Boxing Club - vient de sortir aux éditions Gallimard, collection Série Noire. Pour ceux qui sont d'un naturel timoré, il est possible de consulter une superbe vitrine consacrée à l'ouvrage avant d'aller l'acheter et de s'y jeter corps et âme.

Commenter cet article

Anonyme 30/01/2009 20:39

Que du bon goût ici !

Albertine 30/01/2009 11:59

et d'ailleurs, cette vitrine du livre est bien fournie.

Marignac 29/01/2009 18:42

Vas-y prends ! J'en ai d'autres du même genre.

Marignac 29/01/2009 08:55

Je croyais qu'elle te plaisait cette photo ? Je t'avais mis de la fesse cubiste. C'est pas Leroy, spécialiste de la fesse anodine, qui t'aurait trouvé ça !…
Antoine tu comprends rien à l'art conceptuel.
Amitiés,

Antoine Chainas 29/01/2009 17:19


Sisi, elle me plaisait effectivement mais je savais pas si je pouvais te la prendre : j'adore la fesse cubiste, en fait. Bon, l'autre, celle que j'ai mise, est tout aussi représentavive
(rires).
Amitiés.
Antoine.