Quinze conseils pour être écrivain

Publié le par Antoine Chainas



- Vomir le soir plutôt que le matin.

- Ne jamais s'asseoir. Jamais.

- Ne jamais tourner le dos. Jamais.

- Ne jamais fermer les yeux. Jamais.

- Frapper vite, fort et juste.

- Sourire avant de mordre.

- Entretenir ses réseaux comme on arrose les plantes mortes.

- Dire oui, avoir les lèvres humides, la langue agile. Et puis plonger.

- Tuer la came, tuer la folie, tuer le meurtre. Tuer.

- Réchauffer la peur.

- Aller au plus court.

- Perdre tout.

- Chier dru. Pisser droit. Bander sec.

- Jouir avant la fin.

- Crever juste après.

Commenter cet article

Antoine Chainas 08/02/2009 11:53

... L'écrivain lambda ne fait pas de go-kart (il est trop vieux), il refuse d'être la grafignure de quoi que ce soit (il est trop imbu de lui-même) et surtout, il ne partage JAMAIS ses brewkies avec quiconque (il a trop soif)...
Amitiés.
Antoine.

encore lui 07/02/2009 23:02

ouais
fuck
seize
quoi?
faut qu'on monte à 30 ?
shit
17- rentrer son go-kart à fond de gaz dans les bottes de foin en rebord de la piste
18- être la grafignure dans une lentille de télescope qui fuckera tout un siècle de fuckuperies terrestres
19- partager ses brewskies avec des bums rencontrés dans le parc qui jouaient des hits d'autre temps s'accompagnant sur une vieille picouille accoustique, un C, un L de feu et un M mongol
....

Antoine Chainas 07/02/2009 22:51

@V3 : oui, mais plutôt d'un tabouret alors. C'est bien connu, l'écrivain lambda est d'un naturel timoré, hé, hé.
@M.fage : quand la page est plus grise que blanche, c'est peut-être qu'on a fini de bosser, bordel :).
Amitiés.
Antoine.

M.fage 07/02/2009 22:11

Tenir une cuite
Tenir la flemme
Tenir la consternation
Tenir la gomme

Et quand la page est plus grise que blanche, se mettre au boulot, bordel!

V3 07/02/2009 21:53

sauter sans parachute au moins vingt fois par jour