Bang bang (I've got mine)

Publié le par Antoine Chainas

pilon livres-300x292"L'industrie culturelle, il est vrai, tient sans conteste compte de l'état de conscience et d'inconscience des millions de personnes auxquelles elle s'adresse, mais les masses ne sont pas alors le facteur premier mais un élément secondaire, un élément de calcul ; accessoire de la machinerie. Le consommateur n'est pas roi, comme l'industrie culturelle le voudrait, il n'est pas le sujet de celle-ci mais son objet. Le terme de mass media, qui s'est imposé pour l'industrie culturelle, ne fait que minimiser le phénomène. Cependant, il ne s'agit pas des masses en premier lieu, ni des techniques de communication comme telles, mais de l'esprit qui leur est insufflé, à savoir la voix de leur maître."

 

Theodor Adorno : L'industrie culturelle (extrait) - Institut für Sozialforschung - 1964

 

 

 

A propos, pour ceux que ça intéresse, je signale au passage deux entretiens qui, sous certains aspects et pour imparfaits qu'ils soient, n'en demeurent pas moins relativement satisfaisants à mon goût. C'est assez rare pour être mentionné.

Toute qualité imaginaire ou existant réellement ne saurait être que le fait des intervieweurs. Respectivement, Pierre Poucet pour le Ring et Patrick Imbert pour le Cafard Cosmique. Grâce leur soit rendue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article