Jean-Philippe, rock'n roll attitude

Publié le par Antoine Chainas

Extrait d'une série de nouvelles / portraits rédigés pour Technikart à l'occasion du festival de Cannes 2008.

 

JohnnyHallyday.jpg

 

« Johnny Hallyday hospitalisé !

 Selon certaines sources proches du Palais, l’Idole des Jeunes aurait été transportée en urgence tard dans la nuit à la clinique du Méridien suite à une mauvaise chute lors de la soirée «Johnnie To » qui se tenait hier soir sur les hauteurs de la ville. Il souffrirait, selon ces mêmes sources, d’une fracture du bassin. Ses jours ne sont pas en danger. »

 

 

 

 

 

- Comment ça, je suis pas capable ?

Laetitia vint se coller à lui sans perdre son splendide sourire.

- Jean-Philippe, s’il te plaît, tu ne crois pas qu’il serait temps que nous partions ?

chuchota-t-elle, la main sur la bouche.

- Déjà ? Non, pas encore. Attends, je vais montrer à ce blanc-bec que le Chanteur

Abandonné n’est pas grabataire !

Jean-Philippe se rendait compte qu’il parlait trop fort et que son excitation était

anormale. Il n’avait pas éprouvé pareille euphorie depuis le Fouquet’s, en 2007, quand

il avait fait la bamboche avec Nico.

- Tu as trop bu, mon chéri, et tu sais qu’avec les pilules du docteur, tu dois faire

attention, insista discrètement Laetitia.

- Rien du tout ! s’exclama Jean-Philippe. Apporte-moi mes lunettes.

Il avait l’élocution pâteuse et l’impression que sa bouche dégoulinait de chaque côté

du menton. Laetitia avait raison. Il n’aurait pas dû mélanger les médocs avec l’alcool.

Mais c’était à chaque fois la même chose, dans ces soirées à la con : il se laissait

emporter et oubliait les contre-indications de son traitement anti-hyperuricémique.

Il retroussa ses manches. Sa femme, à regrets, lui donna ses lunettes.

- Ah c’est pas moi qui ai fait les cascades ! Eh bien, c’est ce qu’on va voir. Tiens-toi

bien, petit, ça va charcler ! Écartez-vous, tous.

Les people obtempérèrent, amusés. Quant au jeune homme qui avait eu l’impudence

d’insinuer qu’il n’avait pas joué dans toutes les scènes du film, il baissait les yeux. Il

regrettait sa réflexion sans malice et restait tétanisé par la réaction vigoureuse de

l’interprète.

Jean-Philippe rentra le ventre et gonfla les pectoraux.

Avec ses lunettes Optic 2000 dernière génération, il s’apercevait maintenant que la

table basse surmontée de coupes de fruits exotiques était bien plus longue que ce qu’il

avait préjugé. Mais il était trop tard pour reculer.

Il prit son élan et poussa un hurlement sauvage.

- Rock’n roll !

 

 

Publié dans nouvelle-poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article