Ordalie ! Ordalie !

Publié le par Antoine Chainas

Lu ici le 21 juillet 2009 (extrait) :

"Lors de "grippe parties", les jeunes Anglais tentent de se transmettre le virus H1N1.
Le concept ? Des jeunes se réunissent pour faire la fête. Parmi eux, des porteurs du virus de la grippe A. L'objectif étant de se transmettre le virus H1N1 dans le but de contaminer un maximum de personnes."

L'Express.fr



Et lu là quelque part en 2008 (extrait) :

"- Nous surfons en ce moment sur une vague prometteuse, c'est la dernière mode : Kontamination, avec un K pour les initiés. Le barebacking, c'est déjà de l'histoire ancienne, même si nous possédons encore quelques backrooms spécialisées. Non, aujourd'hui, ce sont les dérivés protéinés des particules qui sont prisés. Bactériophage T2, cinquante pour cent de protéines. EMC, soixante-dix pour cent. Poliomyélite, soixante-quatrorze pour cent. Cow-pox, attention, on atteint des sommets, là : quatre-vingt-neuf pour cent. West Nile...
  - Des virus... Ce sont des noms de virus ? intervint Andreotti, abasourdi.
  - Tout juste, jeune homme. De nos jours, les gens veulent jouer. Ils veulent éprouver leur capital chance pour se sentir en vie. Les Russes et les Asiatiques ont la roulette, les indigènes de Papouasie ont leurs tourelles de bois, les Indiens d'Amazonie ont le datura, les Gabonais ont l'iboga, nos sociétés occidentales surmédicalisées ont les virus. C'est le must, en ce moment. Une sorte de rite primaire revisité. Et nous leur offrons la garantie d'un protocole exemplaire. Un échantillon ou individu infecté pour trente. Le même taux que pour l'industrie pharmaceutique. Ou les pelotons d'exécution."

Commenter cet article