En attendant la débâcle

Publié le par Antoine Chainas

Il est des voisinages aussi intimidants qu'enthousiasmants. Ce mois-ci, j'ai livré avec mes moyens, mes limites et mes armes, deux prestations pour ainsi dire littéraires en compagnie d'estimés camarades, dont la simple proximité sur support papier m'emplit de joie.

1540-1.JPG

 

 

Tout d'abord une participation linéaire, frontale, très froide et absolument dépressive au recueil Brèves de noir, publié par les éditions Points à l'occasion des dix ans de Quai du Polar.

Avec D.O.A., Franck Thilliez, François Boulay, Marcus Malte, Caryl Ferey, Serge Quadruppani, Antonin Varenne et Olivier Truc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, en compagnie de Héctor Abad, Renata Adler, Bruno Nassim Aboudra, Nelly Alard, François Beaune, Yves Bichet, Samuel Brussell, Charlie Buffet, Manuel Candré, Frédéric Ciriez, Thomas Clerc, Julie Douard, David Fauquenberg, Aiat Fayez, Rubén Gallo, Hélène Gaudy, Faïza Guène, Yannick Haenel, Pierre Jourde, Maylis de Kerangal, Andrei Kourkov, Sébastien Lapaque, Marin Ledun, Robert Littell, Philippe Mezescaze, Céline Minard, Emmanuelle Pagano, Yves Pagès, Emmanuelle Pireyre, Maël Renouard, Patrick Roegiers,Jacques Roubaud, Jane Sautière, Joy Sorman, Sylvain Tesson, Chantal Thomas, Anne Vallaeys et Tanguy Viella pour le Libé des écrivains (édition du 20 mars), un article sur la cinétique de la twittérature, par ailleurs disponible à cette adresse.

 

Souhaitons, en attendant, que la Providence veille sur la France. Au revoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article